La cuisine cambodgienne, longtemps reléguée dans l’ombre de ses grandes voisines thaïlandaise et vietnamienne, connaît aujourd’hui un renouveau grâce à l’émergence d’une nouvelle scène culinaire mettant en avant ses mets épicés et ses spécialités originales. Il est impératif de goûter aux plats phares de la cuisine cambodgienne lors d’un voyage au Cambodge. Voici une liste des plats cambodgiens incontournables à ne pas manquer.

Amok, incontournable dans la cuisine khmère

Amok est un plat incontournable dans la cuisine khmère. Il se compose d’une mousse de poisson avec du lait de coco frais et du kroeung, une épice de curry khmer fabriquée à base de citronnelle, de racine de curcuma, d’ail, d’échalote, de galanga et de gingembre chinois. Ce plat est soigneusement enveloppé dans une papillote et cuit à la vapeur, permettant ainsi d’exhaler toutes les saveurs et les parfums subtils de ses ingrédients.

Dans les restaurants haut de gamme, le poisson amok est cuit à la vapeur dans une feuille de bananier, tandis que les endroits plus locaux servent une version bouillie qui ressemble plus à un curry de poisson qu’à une mousse.

Bai sach chrouk, riz avec du porc mariné

Le Bai sach chrouk est un plat simple, mais populaire auprès des Cambodgiens et des touristes étrangers. Il est servi partout dans le pays, des restaurants de luxe aux établissements plus modestes. Il se compose de viande de porc marinée dans une sauce à base de lait de coco, ail, sucre de palme, sauce soja, sauce poisson, citron vert et poivre de Kampot, grillée sur du charbon de bois et tranchée finement. Servi avec du riz et des légumes en pickles, c’est un plat idéal pour bien commencer la journée, considéré comme un petit-déjeuner national au Cambodge.

Bai sach chrouk

Curry rouge, moins épicée

Le curry rouge cambodgien est une version moins épicée que celle de la Thaïlande, adaptée à tous les goûts. Il est préparé avec des ingrédients tels que du bœuf, du poulet, du poisson accompagné de pois, de patates et de kroeung, une épice culinaire spécifique du Cambodge. Il est généralement servi avec du pain, qui est un vestige de l’influence française sur ce pays.

Curry rouge

Ce plat délicieux est traditionnellement servi lors d’occasions spéciales au Cambodge, comme les mariages, les réunions de famille et les fêtes religieuses comme le Pchum Ben, ou jour des ancêtres, où les Cambodgiens préparent le plat pour le partager avec les moines en l’honneur des anciens.

Kdam chaa : crabe frit

Dirigez-vous vers le sud de ce pays asiatique où les rangées de poivrons s’étendent à l’infini et qui est véritablement réputé pour ses produits dérivés de la mer.
Crabe de Kep, un incontournable de la cuisine khmère à savourer surtout si vous êtes de passage sur la côte cambodgienne, notamment dans la petite station balnéaire de Kep, qui en a fait sa spécialité. Une recette simple mais merveilleusement efficace qui associe superbement deux produits exceptionnels de la région : Le crabe de Kep et le poivre de Kampot, reconnu comme l’un des meilleurs au monde.

Des fourmis… vous pensez manger des fourmis ?

Oui, ce n’est pas sorcier. Dans ce pays, les fourmis sont servies partout. D’ailleurs, vous trouverez toutes sortes d’insectes au menu au Cambodge. Tarentules y comprises.
Le plat qui séduit le plus les gourmets étrangers est la fourmi rouge arboricole au bœuf et au basilic sacré. Il s’agit d’un mélange parfait de fourmis, de viande de bœuf émincée, de gingembre, de piment,… ainsi que d’épices d’origine cambodgienne.
Des fourmis de différentes tailles, certaines à peine visibles et d’autres de près d’un pouce de long, sont sautées avec du gingembre, de la citronnelle, de l’ail, des échalotes et du bœuf haché.
Et comment manger ce plat ? Très simple, on le déguste avec du riz, très délicieux !

Nom banh chok, plat national au petit-déjeuner

Figurant souvent au petit-déjeuner des Cambodgiens, ce plat consiste en des nouilles de riz laborieusement pilées, nappées d’une sauce au curry vert à base de poisson avec de la citronnelle, de la racine de curcuma et du citron kaffir.

Nom banh chok

Des feuilles de menthe fraîche, des germes de haricots, des haricots verts, des fleurs de bananier, des concombres et d’autres légumes verts sont entassés sur le dessus. La version au curry rouge est généralement réservée aux cérémonies et aux fêtes de mariage.

Lort cha, plat populaire pour le dîner

Au contraire, la Lort cha est plus populaire le soir, mais aussi dans les comptoirs de rue. La pâte est coupée très court, poêlée avec des légumes, sans oublier l’omelette et la ciboulette fraîche. Enfin, chacun est libre de doser la saveur avec une sauce aux pois et au piment.

Lort Cha - plats cambodgiens

Lort Cha, un des plats cambodgiens à ne pas manquer

Ang dtray-meuk : calamars grillés

Les vendeurs de fruits de mer des villes balnéaires cambodgiennes, comme Sihanoukville et Kep, portent sur leurs épaules de petits fours à charbon et font cuire les calamars en marchant le long du rivage.

plats cambodgiens

Ang dtray-meuk

Les calmars sont badigeonnés de jus de citron vert ou de sauce de poisson, puis cuits sur des brochettes en bois et servis avec une sauce cambodgienne, originaire de Kampot, faite d’ail, de piments frais, de sauce de poisson, de citron et de sucre.

Poisson frit

Le lait de coco frais ne sert pas dans la cuisine khmère quotidienne. Il est plutôt réservé aux plats servis lors d’occasions spéciales. Le poisson frit sur le lac de Feu est un tel exemple. Il est traditionnellement préparé pour les fêtes ou consommé dans les restaurants dans un plat spécial en forme de poisson. Un poisson entier est frit puis terminé sur une plaque à table dans un curry de noix de coco à base de kroeung jaune et de piments.
Des légumes comme le chou-fleur et le chou sont préparés au curry et servis avec du riz ou des nouilles de riz. La traduction littérale de ce plat est trei bung kanh chhet, poisson du lac de kanh chhet, un légume vert cambodgien bouilli servi avec ce plat.

>>>  Découvrez les meilleurs plats cambodgiens avec nos circuits au Cambodge

Voilà le repas a fini, vous cherchez du dessert ?

La chaleur et l’humidité de l’été sont un appel pour des collations sucrées et collantes. Le Cha houy teuk est vendu dans les rues de Phnom Penh à un prix très bas de 1 000 riels, soit environ 0,25 $ US. Le dessert comprend de la gelée multicolore qui est à l’origine des algues, de la poudre de palme, du pois et de la glace à la noix de coco. Et encore la noix de coco, remarquez-vous que la noix de coco semble essentielle dans presque tous les plats cambodgiens.

Cha houy teuk - plats cambodgiens

Cha houy teuk

>>> À lire également : Guide de voyage au Cambodge

 

Nous sommes ici pour vous aider...

Commencez à planifier votre voyage sur mesure avec l'aide 1-1 de nos spécialistes

Thanh Doan

Bonjour à vous tous, je suis Thanh Doan. Mes loisirs sont les voyages, la lecture et l'exploration de nouvelles cultures. Laissez-moi vous apporter le Vietnam merveilleux ainsi que les informations intéressantes sur l'Indochine sur notre blog de voyage d'IDC Travel !

Laisser une réponse

Votre adresse email ne sera pas publiée


Tu pourrais aussi aimer

Voyage au Vietnam et Cambodge en 15 jours, pourquoi pas ?

Le Cambodge et le Vietnam sont uniques en termes de culture, de religion, d’histoire, de développement moderne et de paysages. La beauté…