Temple Do à Bac Ninh : Symbole architectural et historique du Vietnam

Bac Ninh est réputée pour être une campagne civilisée, riche en traditions révolutionnaires. Ce site est considéré comme un lieu à forte densité de vestiges historiques, avec plus de 1 259 vestiges. Parmi ces monuments, il convient de mentionner le temple Do, le temple vénérant 8 rois de la dynastie de Ly. Ce complexe de reliques est la convergence de la quintessence, de l’audace et de l’architecture unique de la dynastie de Ly. Dans cet article, vous découvrirez la valeur historique et architecturale de ce site historique national spécial.

Information générale

Le temple Do, également connu sous le nom de Co Phap Dien, temple de Ly Bat De, est un complexe architectural religieux vénérant les huit premiers rois de la dynastie de Ly. Le temple Do a été reconnu par l’État vietnamien comme un vestige historico-culturel le 25 janvier 1991. En 2014, ce lieu ainsi que les tombes des rois de Ly ont été classés comme vestiges nationaux spéciaux.

Le temple Do est situé dans le quartier Thuong, arrondissement Dinh Bang, ville de Tu Son, province de Bac Ninh. Le temple se trouve à près de 15 km au nord de la capitale Hanoï, ce qui en fait une destination attrayante, souvent incluse dans les visites d’une journée à Bac Ninh ou dans les visites combinées Hanoï-Bac Ninh. Vous pourrez facilement vous y rendre par de nombreux moyens, le plus populaire et le plus facile étant de louer une voiture avec un chauffeur privé.

Temple Do par la vue panoramique

Complexe du temple par la vue panoramique

Histoire glorieuse du temple Do associée à la dynastie de Ly

Selon Dai Viet Su Ky Toan Thu, un célèbre ouvrage sur l’histoire du Vietnam écrit par plusieurs générations d’historiens vietnamiens à l’époque féodale, le temple Do a été construit en 1019 par le premier roi de la dynastie de Ly, Ly Cong Uan ou Ly Thai To, et a été agrandi par son fils Ly Thai Tong en 1030. Le temple était utilisé par Ly Thai To pour rencontrer le peuple et lui demander son avis sur les plans de sauvegarde du pays.

Après son accession au trône en 1010, Ly Thai To se rendit en bateau dragon sur la poétique rivière Tieu Tuong dans son pays natal pour rendre visite aux personnes âgées et offrir de l’encens sur la tombe de sa mère. Il a également délimité une zone de plusieurs dizaines de kilomètres pour y établir Son Lang Cam Dia (zone de mausolée interdit), qui était le complexe des tombes de la famille de Ly. Après la mort de Ly Thai To en 1028, son fils Ly Thai Tong a succédé au trône et a construit le temple Do à Son Lang Cam Dia pour vénérer son père. Depuis lors, le temple, également appelé Co Phap Dien ou temple de Ly Bat De, est devenu le lieu de culte des rois après leur mort.

Le temple a été réparé et amélioré à plusieurs reprises. Le plus grand agrandissement a eu lieu en 1602. À cette époque, le complexe du temple couvrait 31 250 mètres carrés et abritait 21 bâtiments différents.

En 1952, le temple a été détruit lors de la guerre contre les Français. En 1989, il a été restauré avec son architecture originale du 17ᵉ siècle.

Architecture exceptionnelle du temple Do & Valeurs historiques

« L’architecture du temple Do est merveilleuse,

digne de l’histoire millénaire de Thang Long ».

Les vers significatifs ont fait l’éloge de l’architecture du temple Do, qui honore les huit rois de la dynastie de Ly (1009-1225) dans l’histoire du Vietnam.

Le temple a été construit sur un terrain surélevé de 31 250 m². Il est entouré de hauts murs et de plus de 20 œuvres architecturales. Il est divisé en deux parties : la cité intérieure et la cité extérieure.

Cité intérieure avec splendeur et majesté

L’accès à la cité intérieure se fait par la porte Ngu Long (Cinq Dragons), habilement sculptée, puis par la maison Tien Te, le sanctuaire où l’on vénère le premier roi.

Lieu de culte des 8 rois de la dynastie de Ly

Lieu de culte des 8 rois de la dynastie de Ly

Sur le côté gauche du sanctuaire est accrochée la proclamation royale du déplacement de la capitale de Hoa Lu à Thang Long (Hanoï) par le roi Ly Cong Uan. La proclamation comporte 214 mots correspondant à 214 années de règne des huit rois de Ly. Le sanctuaire Co Phap Dien, d’une superficie de 180 mètres carrés, abrite de nombreuses reliques, notamment des autels ancestraux, les trônes et les statues des huit rois, ainsi qu’un sanctuaire destiné à vénérer les épouses des rois, entre autres.

Cité extérieure avec structure compliquée

Dans la cité extérieure se trouve un lac en forme de demi-lune avec un pavillon flottant et des salles de Van chi et Vo chi (Littérature et Arts martiaux). Le lac et le pavillon flottant, d’une superficie de 9 500 m², permettaient aux mandarins d’assister à des spectacles de marionnettes sur l’eau. Une image de cette construction architecturale a été imprimée sur les billets de banque de la Banque d’Indochine.

Cité extérieure du temple Do

Cité extérieure – Salle de Van chi et Vo chi

Devant le temple se trouve un lac semi-circulaire dont l’eau est claire et pleine toute l’année. Le lac est relié à deux étangs situés aux deux extrémités du village et à la rivière Tieu Tuong qui se trouve devant le village. Au centre du lac se trouve une maison carrée réservée aux spectacles de marionnettes sur l’eau, avec deux beaux toits en gradins. Au sud du lac, un immense pavillon conserve des dalles de pierre sur laquelle sont inscrits les mérites des huit rois de la dynastie de Ly, et au nord du lac, une maison flottante à cinq compartiments permet aux visiteurs de se reposer.

Le portail du temple comprend cinq portes constituées de plaques de bois dur assemblées et sur lesquelles sont gravées des images de dragons attendant la lune. Lorsque la porte s’ouvre, ses deux battants sont très écartés et les deux dragons qui la surmontent semblent s’envoler. Le jour, les yeux des dragons qui captent la lumière brillent comme des pierres précieuses. Le long de l’escalier à trois marches, deux dragons en pierre sont sculptés avec des nuages autour, sur un sol en pierre verte, symbolisant la capitale de Thang Long (le dragon qui s’envole).

Passé la porte et une grande cour, une route pavée de pierres vertes conduit les visiteurs à une maison carrée, avec huit toits en gradins et trois compartiments, d’une superficie de 70 m². Il y a ensuite une maison de culte frontale à 7 compartiments, d’une superficie de 220 m², dont les murs frontaux sont ornés de deux grandes affiches en lettres capitales : « Huit rois ensemble s’illuminent » et « Commune de Co Phap – une fondation de la dynastie de Ly ».

Ensuite, une maison à trois compartiments, d’une superficie de 80 m², avec huit toits en gradins. Ces trois compartiments, spacieux et ventilés, sont situés sur l’axe menant à l’ancien pavillon arrière de Co Phap, d’une superficie de 180 m² et dont le sol est en forme de lettre Cong.

« Chieu Doi Do » en céramique de Bat Trang

« Chieu Doi Do » en céramique de Bat Trang

Festival du temple Do – Convergence de la culture et de l’histoire

Le festival a lieu du 14 au 16 du troisième mois lunaire. La légende veut que le 15ᵉ jour du troisième mois lunaire ait été le jour du couronnement du roi Ly Cong Uan. Les générations suivantes ont choisi ce jour comme fête commune pour rendre hommage aux rois de la dynastie de Ly.

La procession en palanquin a lieu l’après-midi du jour 14, du temple Do à la pagode Dan, où des prières sont lues. Ce rituel a pour but d’emmener les rois Ly à l’endroit où le fondateur de la dynastie est né et a grandi, et de remercier ceux qui l’ont élevé ainsi que les dieux et les esprits bouddhistes de la pagode.

Au petit matin du jour 15, la procession revient de la pagode Dan. En chemin, la procession s’arrête à la maison communale de Dinh Bang. Le responsable du festival entre dans la maison pour effectuer des rituels de présentation devant le dieu tutélaire du village. La procession reprend ensuite son chemin vers le temple. Le 15 et le 16, il y a une cérémonie solennelle avec des offrandes votives.

Festival du temple Do

Festival du temple Do

De nombreux jeux amusants sont organisés pendant le festival : combats de coqs, jeux d’échecs, spectacles de cheo et de tuong. Les activités ludiques se déroulent dans la cour du temple, dans l’étang et dans d’autres lieux de la région, attirant de nombreux visiteurs venus d’ailleurs. 

De nombreux chercheurs expliquent que cette fête a pour but d’exprimer la gratitude et de rendre hommage aux personnes qui ont contribué à la nation, en particulier les rois Ly, tout en priant pour le bonheur et l’harmonie.

Avec son architecture particulière d’une grande valeur artistique, le temple Do est un lieu sacré où convergent les esprits du ciel et de la terre et où les gens viennent prier. Contactez-nous dès maintenant pour planifier une visite du temple Do à Bac Ninh et admirer ses valeurs uniques.

Nous sommes ici pour vous aider...

Commencez à planifier votre voyage sur mesure avec l'aide 1-1 de nos spécialistes

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée


Vous pourriez aussi aimer

Mosquée Centrale de Ho Chi Minh-Ville: Exploration profonde de richesses culturelles et spirituelles

L’Islam est l’une des plus grandes religions du monde et a une longue histoire. Au Vietnam, cette religion occupe la septième place…

Rue des livres Nguyen Van Binh : Exploration littéraire au cœur de Saïgon

La Rue des livres Nguyen Van Binh est une rue emblématique située dans la ville d’Hô Chi Minh-Ville, au Vietnam. Elle est…

Hôtel de ville de Saïgon: Un symbole de grâce et d’histoire

L’Hôtel de ville de Saïgon, ou le Comité populaire de Hô Chi Minh-Ville qui est un exemple éminent de l’architecture coloniale française…

Questions Et Réponses

Devis sur mesure